Le judo Team Sion est né en avril 2001...

... de l'envie d'une poignée de passionnés de pratiquer et d'offrir la possibilité de pratiquer à d'autres personnes un judo moderne dynamique et tourné vers l'avenir.

Un comité s'organisa, avec à la présidence Mme Antonella Beney, à la vice-présidence Chantal Lorétan, Sandra Curdy pour le secrétariat, Gabriel Badertscher pour le sponsoring et Fabrice Beney à la Direction technique.

L'envie de pratiquer et d'enseigner un judo à la fois en accord avec l'esprit du judo et ses buts pédagogiques et humains, mais tout en suivant l'évolution rapide d'un sport en pleine mutation était clair, en bref, notre entraîneur voulais retrouver l'esprit de ce sport si complet qui lui avait jadis été transmis par son maître, et ainsi faire honneur à son enseignement...

La difficulté avec le judo étant de trouver un dojo, plusieurs solutions furent étudiées mais rapidement, grâce à l'entremise de M. Antoine Mounir alors président du Judo Club Martigny, des contacts furent pris avec M. Bernard Jaquet qui venait de mettre un dojo en place pour le Ju-jitsu club Sion et qui cherchait à rentabiliser son investissement. Cette négociation ayant abouti, tout était en place et un peu de publicité étant faite, les membre arrivèrent en nombre au dojo de la rue de la Blancherie à Sion.

Le Noyau essentiel des membre était à l'origine formé de judokas ayant déjà travaillé avec Fabrice et étant désireux de continuer à suivre sont enseignement. Ceci étant, il fallu trouver une solution pour les licences de ces judokas surtout pour les compétiteurs, afin qu'ils puissent continuer à combattre. Un arrangement fût conclu avec nos amis de Martigny, afin que nous puissions déposer nos licence dans leur club, et ainsi ne point sortir de l'association Suisse.

Les cours commencèrent donc le 27 août 2001 mais le 18 déjà, pour le tournoi de Nidau, Cornelia Rossier décrocha la première médaille en tournois national pour le Judo Team en prenant la 3ème place en espoir fille moins de 57 kg.

Cette année 2001 s'acheva avec la sélection de 3 de nos combattants pour les finales des championnats Suisse à la Chaux-De-Fond. Présent aux championnats Valaisan sous licences martigneraines, avec l'appui du président cantonal Claudio Cerigioni, nos combattant décrochèrent 11 médailles alors qu'ils n'étaient que 14. Mais plus que les médailles ce qui fût encourageant c'est la manière et la volonté des plus jeunes qui assureront la relève de demain. Ces plus jeunes justement qui terminèrent au 2ème rang du championnat valaisan par équipe écoliers B.

2002 Fut une année faste une année ou les fruits du travail de l'année précédente commencèrent à pouvoir être récoltés. Et en Mars, notre club fut officiellement reconnu par la Fédération Suisse de Judo, ce qui entraîna une acceptation sans opposition dans l'AJJV, l'association judo et ju-jitsu Valais. C'est ainsi qu'en plus de l'augmentation des membres et une meilleur répartition des cours, nos combattants continuèrent à nous ramener de bon résultats, tant et si bien qu'en juin, une convocation arriva au club, elle concernait Thierry Schnyder qui fut invité à participer à une sélection pour le cadre national U17. Terminant 2ème de la sélection, Thierry fût intégré à ce cadre pour plusieurs mois. Les bonnes nouvelles n'arrivant pas seules, Fin octobre, les championnats valaisans nous offrirent 21 médailles pour 23 combattants et une médaille en Open dame pour Cornelia Rossier en plus de ses deux médailles junior et dame. D'autres comme Stéphane Fournier François Curdy ou Thierry Schnyder décrochèrent 2 médailles. Les écoliers B sont toujours vice champion valaisans alors que les écoliers A échouent à la 4ème place.

Avec 6 Sélections pour 3 combattants (4 pour une seule personne) nous avions de bonne chance de ramener quelque chose des championnats suisse à Uster. Thierry Schnyder malheureusement blessé aux championnats valaisans ne pu malheureusement pas défendre correctement ses chances et pour Valériane Rossier qui combattait en junior pour la première année, la sélection était déjà un but en soi. C'est donc de Cornelia que vint la satisfaction. Elle termine à la troisième place ramenant ainsi la première médaille des championnats suisse pour notre club. Cette médaille fait d'autant plus plaisir qu'elle est le résultat d'un travail intensif et d'un engagement non seulement personnel mais aussi le fruit d'un travail d'équipe qui inclut les partenaires, le coach et les entraîneurs.

2003 : le travail devient payant

Que de résultats et de satisfactions en 2003. Avec Antonella (notre présidente) qui se remet à la compétition, les jeunes qui poussent derrière et des entraînements toujours plus intensifs, nos combattants ont tous plus ou moins bien atteints leurs objectifs.

En vrac, et sans passer par les multiples médailles en tournois, 2003 nous a apporté la satisfaction d'une médaille au championnats suisses toujours avec Cornelia Rossier (3ème en -57 U20), pour trois sélections (Antonella, Cornelia et Valériane). Les écoliers pas en reste nous offrirent une sélection au cadre national (Marc), une médaille de Bronze aux championnats romands (Anthony) et surtout notre équipe d'écoliers A qui termine championne valaisanne par équipe avec Anthony, Marc, Clément et Livio.

La bonne performance des championnats valaisans 2002 fut quasi rééditée avec 21 médailles pour 20 combattants et surtout 9 titres de champion valaisan dont 3 pour Cornelia (junior, dame open dame).

Le Comité ne compte désormais plus que trois membre d'origine, Sandra Curdy ayant été déjà été remplacée par Mado Evéquoz qui a accompli un travail formidable, le comité se sépare de Gabriel Badertscher qui donne sa démission fin 2003. Gabriel ne sera pas remplacé dans l'immédiat, les statuts nous permettant de continuer à 4.

Toutes les compétitions et déplacement que nous faisons augmentent fortement le budget du club, nous devons trouver différente forme de sponsoring afin d'assurer la pérennité financière de notre club.