HISTOIRE DE JIGORO KANO

Jigoro Kano est né à l’aube d’ère MEIJI, plus précisément le 28 octobre 1860 à Mikage, près de Kobe. L’époque Meiji est référencée comme étant celle de la foudroyante modernisation du Japon.

alt

Jigoro Kano est le 3ème garçon de Jirosaku Mareshiba Kano qui était intendant naval du Shogunat Tokugawa. Il eu deux grands frère et deux petites sœurs.

Par son éducation, Kano était pénétré de tradition mais innovateur. Intègre et idéaliste,  habile et soucieux de l’éducation et du progrès moral,  il a été rapide à saisir le dynamisme du système sportif occidentale.

alt
Kano à l'age de 10 ans.

 

Jigoro Kano arrive à Tokyo en 1871 ou il suit de brillantes étude de sciences politiques, de lettres et de sciences esthétiques et morales. Afin de développer son physique plutôt chétif, durant ses études, il pratique le sport: d’abord l’athlétisme, le base-ball et la gymnastique mais n’y trouvant pas ce qu’il cherchait, il les abandonne pour le Ju-jitsu.

Kano en fin d'études
Kano à 17 ans.

C’est en 1882 qu’il ouvre son dojo où il enseigne sa méthode dans le temple d’Eisho-ji. Il nomma son art JUDO.

alt alt
le 1er Kodokan
le kodokan actuel

 

alt

Enseignement par Kano

     

Kano fut entre autre conseiller auprès du ministère de l’éducation et professeur à l’école normale supérieur. Il effectua de nombreux voyages à travers le monde pour faire connaître son Judo, mais aussi en tant que délégué Japonais au comité international Olympique.

Jigoro Kano succomba à une pneumonie au retour d’un voyage au Caire en tant que Délégué au CIO. Il meurt le 4 mai 1938 à 6h30 à bord du bateau  Hikawa-Maru, 2 jours seulement avant d’arriver à Yokohama.

Hikawa-MaruTombe de Kano
Hikawa-Maru                                      Tombe de Matsudo

LES DATES DE LA VIE DE KANO

Date Evénements
1860 Naissance de Jigoro KANO
1877 Jigoro KANO commence à étudier le Jiu-Jitsu chez Hachinosuke FUKUDE de l'école Tenjinshinyo puis chez Tsunetoshi LlKUBO de l'école Kito à Tokyo.
Février 1882 Jigoro KANO crée une nouvelle méthode de sport de combat, le JUDO.
Août 1883 Tomita TSUNEJIRO et Saigo SHIRO sont les premiers à devenir ceintures noires 1 er dan.
1887 Les premiers Katas sont créé s: Ju-No-Kata, Go-No-Kata, Itsutsu-No-Kata et Katame-No-Kata.
1889 Premier voyage en Europe de Jigoro KANO.
1895 Etablissement des 40 premières techniques divisées en 5 séries de 8.
1907 Le Nage-No-Kata (formes de projections), le Katame-No-Kata (formes de contrôles), le Kime-No-Kata (formes de décisions), sont codifiés.
1930 Premier championnat du Japon de Judo.
1932 Première rencontre internationale de Judo Jiu-Jitsu entre l'Angleterre et l'Allemagne.
1934 1er championnat d'Europe de Jiu-Jitsu organisé par l'Allemagne et la Tchécoslovaquie.
4 Août 1938 Décès de Jigoro KANO.
1948 Création de l'Union Européenne de Judo (U.E.J.), premier président M. TORTI (Italie).
Décembre 1951 Premiers championnats d'Europe seniors masculins de Judo, à Paris (France).
12 Juillet 1952 Création de la Fédération Internationale de Judo (F.I.J.), premier président Risei KANO (Japon).
Décembre 1952 Première coupe d'Europe par catégories de poids (-68Kg, -80Kg, +80Kg).
Mai 1956 Premier championnat du Monde seniors masculins, à Tokyo (Japon)
1957 Apparition des trois catégories de poids ( -68Kg, -80Kg, + 80Kg) aux 6ème championnats d'Europe seniors masculins.
1958 Premiers championnats d'Europe Universitaires masculins, à Nice (France).
Août 1961 Première coupe d'Europe des clubs, à Saint-Raphaël (France)
Octobre 1964 Le Judo masculin est admis comme "sport de démonstration" aux Jeux Olympiques de Tokyo (Japon).
1965 Création des 5 catégories de poids (-63 Kg, -70Kg, -80 Kg, -93Kg, +93Kg).
Mai 1965 Premiers championnats d'Europe espoirs masculins, à Schevingem (Hollande).
31 Août 1972 Le Judo masculin devient sport Olympique aux Jeux de Munich (R.F.A.).
Août 1974 Premiers championnats du Monde juniors masculins, à Rio de Janeiro (Brésil).
Décembre 1974 Premier tournoi Européen féminins, à Gènes (Italie).
1975 Le Judo masculin est admis aux 7ème Jeux Méditerranéens. à Alger (Algérie).
Premiers championnats d'Europe seniors féminins, à Munich (R.F.A.).
1977 Création des 7 catégories de poids (-60Kg, -65 Kg, -71 Kg, -78Kg, - 86Kg. -95Kg, +95Kg)
Novembre 1980 Premiers championnats du Monde séniors féminins, à New-York (Etats-Unis).
1985 Premier championnat d'Europe seniors féminins par équipes des nations, à Bruxelles (Belgique).
Octobre 1988 Le Judo féminin est admis comme "sport de démonstration" aux Jeux Olympiques de Séoul (Corée du Sud).
Juillet 1989 Le Judo est admis aux 1er Jeux de la Francophonie (Casablanca, Maroc).
1992 Le Judo féminin devient sport Olympique aux Jeux de Barcelone

 

LA PRÉHISTOIRE DU JUDO

Le JUDO à pour ancêtre le JU-JITSU. En effet Jigoro KANO était un spécialiste du ju-jitsu qu'il avait étudié dans plusieurs écoles et dont il a extrait les techniques de projection et de contrôle que nous connaissons actuellement.

 

Les origines des arts martiaux

La première mention qui en est faite, se trouve dans une ancienne histoire du Japon datant de l'an 720. Il y est mentionné un tournoi de lutte tenu sous l'empereur SUININ, pendant la 7ème année de son règne, soit en l'an 24 avant J.C.

Le mot JU-JITSU apparaît en Europe dans certains ouvrages publiés avant 1600 en Hollande.

(Période TOKUGAWA) Avant l'apparition des armes à feu, les combats se déroulaient avec des armes de jet tels l'arc ou le javelot, ou près avec le sabre, le couteau ou a mains nues (KUMI-UCHI). Le port des armes étant réservé aux nobles, le reste de la population, n'avait d'autre choix que de développer des techniques de combats à mains nues ou d'utiliser les outils agraires pour se défendre (KO-BUDO). Les moines ont joué un rôle très important dans le développement et la diffusion de ces techniques: ils se déplaçaient très souvent et n'étant pas nobles, n'avaient pas droit au port des armes.

Il faut aussi mentionner des dessins représentant des postures et des mouvements étrangement semblables à ceux que nous connaissons aujourd'hui et qui ont étés relevés sur une fresque égyptienne datant d'environ 2000 ans.

 

Le passage des JITSU vers les DO

La légende veut que tout ait commencé par un vieux médecin chinois qui faisant une promenade en forêt durant un rude hivers, remarque comment de fines branches de pin, s'inclinaient sous le poids de la neige afin de s'en débarrasser, pouvaient ainsi se redresser sans dommages alors que les branches d'arbres plus robustes cassaient sous le poids. C'est à partir de là qu'il imagina les premières techniques de JU-JITSU (art de la souplesse) avec ses premiers principes comme l'utilisation de la force de l'adversaire pour la retourner contre lui et le vaincre.

 

L'harmonisation fut très lente. En effet, les différentes écoles gardaient jalousement le secret de leurs techniques, d'autant plus qu'elles pouvaient être un atout majeur lors d'une rencontre sur un champs de bataille. Ces techniques étant surtout utilisées lors de combat entre armées de seigneurs rivaux.

C'était l'époque de BU-JITSU (L'art du guerrier) qui a duré du VIIème au XIIIème siècle pendant les grandes guerres civiles qui ont ravagées le pays.

Suivra l'époque du BU-GEI (entraînement du guerrier) qui verra apparaître un début de codification des techniques et d'apprentissage systématique. Des manuscrits illustrés décrivent les prises et techniques; les premières écoles (RYU) apparaissent.

Vint ensuite l'époque du BUDO (la voie du guerrier). Suite à une très longue période de paix instaurée par le Shoguna (ère TOKUGAWA, vers 1603) les batailles entre armées n'avaient plus lieux d'être et les écoles se multiplièrent et s'ouvrirent au plus grand nombre.

Vers le milieu des années 1800, on dénombre 159 écoles majeures d'arts martiaux réparties en 8 familles, dont le JU-JITSU. Ces écoles, en se multipliants, évoluèrent aussi et passèrent des JUTSU (arts, ensembles de recettes) vers les DO (voie, style de vie). Ainsi le IAÏ-JITSU devint le IAÏ-DO, l' AÏKI-JITSU devint l'AÏKIDO et le JU-JITSU le JUDO.

 

L'HISTOIRE DU JUDO DANS LE MONDE

Jeune, Jigoro Kano, était petit et chétif  tant et si bien que se camarades se moquaient de lui en permanence. Il reçut le sabre des samouraï à 10 ans, juste avant que l'empereur Meiji n'en interdise le port. Du fait de sa santé fragile, Jigoro Kano décida de s'adonner au sport pour se développer le corps. Ce fut d'abord la gymnastique et le base-ball, sport pour lequel il créa le premier club du Japon en 1878. Il ne commença l'étude du ju-jitsu qu'à l'age de 17 ans au moment de son entrée à l'université de lettres, avec le maître Hachinosuke Fukuda au sein de l'école Tenjin-shinyo-ryu dans la quel il découvrit l'Atemi-waza et les Katame-waza.

Jigoro Kano allait au Dojo tous les jours. A l'époque, les judogi avaient des manches courtes et les pantalons ressemblaient à des bermudas. Les entraînements étaient très rudes et Jigoro Kano en revenait souvent couvert d'ecchymoses et d'égratignures. Mais jamais il ne se serait plaint. Il devint plus fort et résistant, mais restait petit et léger. Aussi essayait-il de bien étudierles techniques et les déplacements des autres pratiquants afin de mettre au point des  techniques lui permettant de les vaincre.

Dans le cours de maître Fukuda, il y avait un élève, Kenkichi Fukushima, qui pesait près de 90 kilos. Après l'avoir bien observé, il lui demanda à la fin d'un cours s'il acceptait de le rencontrer. Il le projeta, malgré son poids, de façon spectaculaire avec une technique qu'il venait de mettre au point, KATA GURUMA.

kata guruma
kata guruma

A la mort du maître Fukuda, Jigoro Kano, entre à l'école Kito-ryu, ou il découvre un esprit qui ne le quittera plus et qu'il inclura plus tard dans sa propre méthode. Il s'agit d'un principe du Judo: minimum d'énergie, maximum d'efficacité ou utilisation efficace de l'énergie SEIRIOKU ZENYO.

seirioku
SEIRIOKU ZENYO

 

Il complètera ce principe technique par un principe morale afin de faire du Judo une discipline qui éduque le corps et l’esprit : amitié et prospérité mutuel JITA KYOEI.

jita
JITA KYOEI

 

De toutes ses recherches et études, il fit une synthèse et décida de créer son propre Dojo. Ceci se fit en 1882, à coté du petit temple shintoïste d'Eisho-ji ou il avait élu domicile. Ce Dojo comptait 12 tatamis (env 24m²) et 9 disciples venaient y étudier dont Shiro Saïgo qui allait bientôt devenir très célèbre. Il nomma cette école le KODOKAN (salle, lieu ou l’on étudie la voie). La réputation de l'école ne tarda pas à se propager .

Cela rendait jaloux les maîtres des anciennes écoles. A l'époque, la coutume était de se lancer des défis entres écoles concurrentes afin de prouver son efficacité par rapport a l'autre. La tradition pour les vainqueurs étant d'emporter l'enseigne des vaincus, le dojo de ces derniers perdait presque tous ses élèves.

Ainsi, l'école du maître Jigoro Kano gagna bien des défis qui lui furent lancés par bon nombres d'autres écoles. Le dojo ne cessa de s'agrandir et, de déménagements en déménagements, passa de 12 à 167 tatamis en l'espaces de 7 ans.

Le Judo du Kodokan fut reconnu en peu de temps comme excellent et efficace depuis que ses étudiants vinquirent des athlètes d'autre écoles de Ju-jitsu.

La plus célèbre rencontre à laquelle ont participé les élèves du Kodokan est celle organisée par la préfecture de police de Tokyo. Shiro Saïgo avait été désigné pour combattre avec Entaro Koshi, une sorte de géant patibulaire surnommé le démon de l'école TOKUZA. Saïgo esquivait simplement les attaques de Koshi et semblait se moquer de ses tentatives pour l'atteindre. A un moment pourtant Koshi trouva l'ouverture et réussit a attaquer Saïgo. Il le souleva a hauteur de ses épaules et le projeta a terre de toutes ses forces. Mais Saïgo que l'on surnommait "le chat" était tellement agile qu'il réussit a retrouver son équilibre au milieu de sa trajectoire et se retrouva a nouveau debout face a Koshi. Le démon de l'école TOKUZA eut une seconde de stupeur que saïgo mit a profit: il fit basculer par dessus son épaule avec une projection devenue célèbre mais aujourd'hui plus utilisée, "YAMA-ARASHI" Ceci fut la première étape de sa fulgurante ascension.

Jigoro Kano présente le Judo comme un exercice physique accessible à tous.

Il procède, avec l'organisation du Kodokan, à l'élaboration des règlements du Judo. Il devient le premier membre asiatique du Comité International Olympique (CIO) en 1909 et travaille pour le développement du Judo dans le monde entier, notamment en donnant des conférence et exécutant des démonstrations un peu partout.

Le Judo continua de se développer après la mort du maître sous l’impultion de ses élèves qui le propagèrent sur les 5 continents.

En 1948, l'Union Européenne de Judo fut créée avec M. Torti comme premier président.

En 1952, c’est au tour de l’IJF « International Judo Fédération » de voir le jour avec Risei Kano, le fils de Jigoro à la présidence.

En 1956 eurent lieu à Tokyo les premier championnats du monde masculins.

ijf logo
Logo de la fédération international

En 1964 le judo est présenté comme sport de démonstration au jeux de Tokyo et est définitivement accepté en 1972 à Munich.

A l’époque le judo était surtout masculin mais les femmes suivirent le mouvement, et en 1980 eurent lieux à New York les premiers championnats du monde féminins.

Après avoir été sport de démonstration en 1988 à Séoul, le judo féminin devint enfin sport Olympiques en 1992 à Barcelone .

Le "JUDO", sport maintenant pratiqué partout dans le monde, est le véritable Judo du Kodokan, créé en 1882 par Jigoro Kano. Ceci est clairement établi dans l'article 1 des statuts, de la fédération International de Judo (FIJ). "La FIJ reconnaît comme 'Judo' celui créé par Jigoro Kano."

 

LES DATES IMPORTANTES DU JUDO

Date Evénements
1860 Naissance de Jigoro KANO
1877 Jigoro KANO commence à étudier le Jiu-Jitsu chez Hachinosuke FUKUDE de l'école Tenjinshinyo puis chez Tsunetoshi LlKUBO de l'école Kito à Tokyo.
Février 1882 Jigoro KANO crée une nouvelle méthode de sport de combat, le JUDO.
Août 1883 Tomita TSUNEJIRO et Saigo SHIRO sont les premiers à devenir ceintures noires 1 er dan.
1887 Les premiers Katas sont créé s: Ju-No-Kata, Go-No-Kata, Itsutsu-No-Kata et Katame-No-Kata.
1889 Premier voyage en Europe de Jigoro KANO.
1895 Etablissement des 40 premières techniques divisées en 5 séries de 8.
1907 Le Nage-No-Kata (formes de projections), le Katame-No-Kata (formes de contrôles), le Kime-No-Kata (formes de décisions), sont codifiés.
1930 Premier championnat du Japon de Judo.
1932 Première rencontre internationale de Judo Jiu-Jitsu entre l'Angleterre et l'Allemagne.
1934 1er championnat d'Europe de Jiu-Jitsu organisé par l'Allemagne et la Tchécoslovaquie.
4 Août 1938 Décès de Jigoro KANO.
1948 Création de l'Union Européenne de Judo (U.E.J.), premier président M. TORTI (Italie).
Décembre 1951 Premiers championnats d'Europe seniors masculins de Judo, à Paris (France).
12 Juillet 1952 Création de la Fédération Internationale de Judo (F.I.J.), premier président Risei KANO (Japon).
Décembre 1952 Première coupe d'Europe par catégories de poids (-68Kg, -80Kg, +80Kg).
Mai 1956 Premier championnat du Monde seniors masculins, à Tokyo (Japon)
1957 Apparition des trois catégories de poids ( -68Kg, -80Kg, + 80Kg) aux 6ème championnats d'Europe seniors masculins.
1958 Premiers championnats d'Europe Universitaires masculins, à Nice (France).
Août 1961 Première coupe d'Europe des clubs, à Saint-Raphaël (France)
Octobre 1964 Le Judo masculin est admis comme "sport de démonstration" aux Jeux Olympiques de Tokyo (Japon).
1965 Création des 5 catégories de poids (-63 Kg, -70Kg, -80 Kg, -93Kg, +93Kg).
Mai 1965 Premiers championnats d'Europe espoirs masculins, à Schevingem (Hollande).
31 Août 1972 Le Judo masculin devient sport Olympique aux Jeux de Munich (R.F.A.).
Août 1974 Premiers championnats du Monde juniors masculins, à Rio de Janeiro (Brésil).
Décembre 1974 Premier tournoi Européen féminins, à Gènes (Italie).
1975 Le Judo masculin est admis aux 7ème Jeux Méditerranéens. à Alger (Algérie).
Premiers championnats d'Europe seniors féminins, à Munich (R.F.A.).
1977 Création des 7 catégories de poids (-60Kg, -65 Kg, -71 Kg, -78Kg, - 86Kg. -95Kg, +95Kg)
Novembre 1980 Premiers championnats du Monde séniors féminins, à New-York (Etats-Unis).
1985 Premier championnat d'Europe seniors féminins par équipes des nations, à Bruxelles (Belgique).
Octobre 1988 Le Judo féminin est admis comme "sport de démonstration" aux Jeux Olympiques de Séoul (Corée du Sud).
Juillet 1989 Le Judo est admis aux 1er Jeux de la Francophonie (Casablanca, Maroc).
1992 Le Judo féminin devient sport Olympique aux Jeux de Barcelone